Fabrication du beurre de karité

L'espace boutique du site où est proposé notre beurre de karité se trouve ici : boutique du beurre de karité

beurre-karite

Le beurre de karité peut être produit par trois procédés différents.

Il est intéressant de les connaitre car chaque méthode a son incidence sur la qualité du beurre de karité obtenu.

Le beurre de karité pur étant encore un produit assez confidentiel en occident, le procédé de fabrication n'est pas assez indiqué sur les pots.

On essaiera au possible d'obtenir ce renseignement auprès des marchands. Et également de savoir si le beurre de karité est raffiné ou pas.

Commençons par le premier procédé de fabrication du beurre de karité :

La méthode traditionnelle de fabrication du beurre de karité.

  • beurre-de-kariteLes noix de karité sont sélectionnées puis lavées à la main par les femmes africaines. La pulpe est retirée pour ne conserver que la noix.
  • Elles sont ensuite séchées au soleil.
  • La phase suivante est le concassage des noix de karité au pilon
  • Une fois cette étape passée, on passe au grillage des amandons, la torréfaction, dans une marmite.
  • Une nouvelle étape de pilonnage est effectuée qui va aboutir à la production d'une pâte épaisse mais liquide. Cette étape longue et pénible est de plus en plus réalisée à l'aide d'une machine.
  • On procède ensuite au barattage, la pâte est mélangée à de l'eau et est brassée à la main par les femmes. Le but est d'obtenir une pâte blanche à la surface, le beurre de karité.
  • La phase finale est le réchauffage de la pâte afin de faire tomber les impuretés au fond de la marmite et de récupérer le beurre de karité.

La fabrication artisanale du beurre de karité est un processus long, fait de multiples étapes et assez fatiguant pour les ouvrières.
Il donne un beurre de karité de bonne qualité, bien qu'il perde un peu de ses qualités en raison des étapes de réchauffage.

L'extraction du beurre de karité par la pression à froid

beurre-karite

Les amandons des noix de karité ne subissent pas de torréfaction. Elles sont directement introduites dans une presse, sans chauffage. Les noix sont broyées ce qui permet d'en extraire directement le beurre de karité.

Il y a beaucoup de pertes avec ce procédé car il ne permet pas d'extraire la totalité du beurre de karité de la noix. Le rendement est donc faible et le coût du karité ainsi obtenu est plus élevé.

C'est cependant le plus intéressant dans le cadre d'une exploitation cosmétique du beurre de karité car cette méthode permet de conserver toutes les propriétés actives du beurre de karité.

On cherchera donc à acheter en priorité du beurre de karité fabriqué par pression à froid. Le beurre de karité que nous proposons sur l'espace boutique est fabriqué à partir de ce procédé.

L'extraction du beurre de karité par solvant

Les amandons de karité sont préalablement broyés puis on plonge le tout dans un solvant appelé l'hexane.

beurre-karite

Cette opération permet de dissoudre les graisses de l'amandon dans l'hexane. Puis on récupère le liquide ainsi obtenu et on le fait chauffer pour faire évaporer l'hexane et ainsi récupérer le beurre de karité.

Le processus d'extraction du beurre de karité par solvant a un rendement élevé, le plus important des trois procédés, car on extrait ainsi pratiquement tout le beurre de karité de l'amandon.

Il est donc particulièrement prisé par les industriels et les marchands qui voient là l'opportunité d'acheter un produit moins cher et de faire des marges plus confortables à la revente.

Mais c'est la méthode de production la moins intéressante pour le consommateur final (vous!) car c'est celle qui diminue le plus les propriétés actives du beurre de karité.

Et pour vous faire plaisir et découvrir nos beurres de karité vous pouvez vous rendre sur notre espace boutique :

acheter-beurre-karite